FIND A STORE SIGN UP FOR NEWS & SALES

7A6D9820-329F-4ABA-B4DD-6AF33A6CB50C Created with sketchtool. Deux côtés de l'objectif

retour

Il se dégage quelque chose de spécial de la photographie, la capacité à capturer ce moment unique qui s'efface si rapidement qu'il disparaît en un clin d’œil.

Certains moments, très peu, demeurent gravés dans notre mémoire. Ce sont souvent ceux qui sortent de l’ordinaire, ceux qui se démarquent pour une raison ou pour une autre. La plupart d’entre eux tombent dans l'oubli, c’est ainsi que fonctionne notre cerveau. Imaginez si notre cerveau se souvenait de tout ce que nous avons déjà vu, mangé, senti, éprouvé, aimé, pas aimé et vécu.

Je vous l'accorde, ce serait génial, mais cela ne fonctionne tout simplement pas ainsi. J’aime l’idée d’utiliser mes photos pour capturer à l’identique ce moment unique et le transformer en souvenir. Créer mes souvenirs.
Mais remontons le temps. Je n'ai pas débuté ma carrière en tant que photographe. J’y suis arrivé un peu par hasard. Je suis avant tout un athlète et je passe beaucoup de temps devant l’objectif... c’est moi qui me fais photographier par les autres.

Devant l’objectif

Au cours de ces dernières années, j'ai eu de plus en plus d'occasions de participer à des séances photo, devant l’objectif. J’ai travaillé avec de nombreux photographes différents originaires du monde entier et grâce à eux j'ai pu avoir un aperçu de ce qui se passe en coulisses. J’étais on ne peut plus curieux et j'ai appris ce qui touche aux paramètres, aux objectifs, à la lumière, aux angles, à l’utilisation sur le terrain et j'ai développé un certain œil pour l’art de la photo.

Parfois, souvent à vrai dire, je vois le cliché différemment du photographe situé derrière l’objectif, mais en même temps on parle le même langage : on partage des connaissances, on apprend l’un de l’autre et on se comprend mutuellement. Je parie que vous pouvez mettre 3 photographes exceptionnels dans une pièce de 5 mètres carrés et que vous obtiendrez 3 images différentes.

Comprendre ce qui se passe des deux côtés de l’objectif contribue grandement à créer de superbes images ensemble. Cela consiste en fait à écouter les instructions, à visionner l’image finale et à la traduire comme il se doit de sorte que la photo produise le résultat escompté. Au final, c’est un effort collectif et, sans hésitation, le fait d’avoir travaillé à plusieurs de nombreuses fois facilite la tâche, l’améliore et la rend plus agréable. Certains jours, prendre des photos de ski est une véritable partie de plaisir. C’est agréable lorsque toutes les conditions sont réunies : de la bonne neige, une bonne lumière, une journée passée en montagne en bonne compagnie et, enfin, de superbes images dans nos poches.

Et puis il y a des jours qui sont plutôt désagréables. Ce sont les jours où les conditions ne sont pas favorables et, d’une manière ou d’une autre, c’est à vous de faire en sorte que le résultat soit positif. Ce genre de journées où on doit faire des miracles à partir de rien ou, comme on dit, on doit faire semblant car seul le résultat compte.

Mais quoi qu’il en soit, c’est à nous de faire en sorte que nos efforts soient récompensés.

Derrière l’objectif

Au bout d’un moment, j'ai acheté mon premier appareil photo. À l’époque, je voyageais beaucoup en solo, je passais la plupart des mes étés à bouger, je vivais dans mon van et j’explorais ce que je croisais sur mon chemin. Je n'avais jamais de plan, d’itinéraire ni même d'objectif. Je voulais tout simplement profiter de l’instant présent. Je voulais faire ce qui me faisait plaisir et c’est exactement ce que j’ai fait.
La photo s’est avérée bien pratique car le fait de passer autant de temps tout seul n'est pas toujours aisé. On peut se sentir isolé, à vrai dire. On a du temps pour réfléchir et se poser des questions qui dérangent. On peut même en arriver à se remettre en question.

Le plus dur pour moi n’a pas été ces moments désagréables, cependant, mais plutôt les bons moments, ces moments qui vous coupent le souffle. Ce qu’il y avait de difficile, c'était le fait de ne pas pouvoir partager ces moments en voyageant seul !

À travers la photographie, j'ai pu capturer ce à quoi j'assistais. Ces moments spéciaux ne disparaissaient pas, ils étaient toujours là et le seraient toujours.

J’aime montrer les choses d’un point de vue différent. J’aime photographier des images qui ne sont pas si évidentes et qui peuvent demander de la réflexion pour comprendre ce que je veux montrer.
Je le fais pour l'art, pour la créativité.

Je peux facilement me perdre en cherchant le bon angle, la bonne perspective et la bonne lumière. Je peux passer des heures à prendre une photo d’un sujet. Je peux aussi facilement prendre 100 photos d’exactement la même scène puis avoir du mal à décider laquelle parmi les 100 photos (identiques) je vais conserver (haha) !

Je n’ai aucune idée de l’endroit où la photographie me conduira, mais ce que je sais, c’est que tout ce qui y a trait me plaît. Elle me donne tant en retour. J'aime voir le résultat immédiat après avoir fourni l’effort, répété la même tâche toute la journée et faire en sorte d’obtenir ce qui, on l'espère, rendra du plus bel effet au final.

On est toujours récompensé. C’est un art. C’est le vôtre. C’est votre créativité et imagination. Elle porte votre signature. C’est votre art.