FIND A STORE SIGN UP FOR NEWS & SALES

7A6D9820-329F-4ABA-B4DD-6AF33A6CB50C Created with sketchtool. On Our Way

retour

Un film de Lorenzo Alesi et Alice Linari. Réalisé par Paolo Prosperi.

Un séjour depuis le cœur de l’Europe jusqu'au cercle arctique, en conduisant des véhicules électriques, en naviguant au beau milieu d’îles lointaines et en randonnant à ski sur des montagnes d’un blanc immaculé, afin de montrer qu’il est possible de voyager et d’explorer en laissant une empreinte carbone minimale et d’inspirer d'autres personnes à agir en faveur de notre planète, de sorte que les nouvelles générations seront en mesure d’expérimenter la beauté de ces environnement après nous.

Les protagonistes parcourent plusieurs milliers de kilomètres à bord d'une voiture électrique qu’ils rechargent avec de l’énergie verte entre Munich et le Nord de la Norvège. Ils explorent trois endroits différents et découvrent des environnements uniques, guidés par des amis locaux.

.
Après avoir traversé des ponts qui sont de véritables bijoux d’architecture, tels que le pont Øresund à Malmö, en Suède, emprunté des ferries hybrides pour traverser de superbes fjords, parcouru des paysages à couper le souffle, ils sont parvenus aux îles Lofoten, première halte de leur séjour, en seulement deux jours. À Ballstad, leur ami Kristian Bøe les attendait au Hattvika Lodge. Kristian est très actif en matière de protection de l'environnement : le lodge qu’il possède et gère est effectivement conçu de manière durable, tant du point de vue architectural qu'énergétique.

L’un des temps forts de leur expérience à ski aux Lofoten était la journée passée à Rundfjellet. Ils étaient les premiers skieurs de la journée et ont donc pu profiter de leur randonnée dans le calme, tout en admirant la beauté de ce lieu digne d’un conte de fées. Des montagnes recouvertes de neige jusqu’à la mer, des centaines de fjords, une lumière magique.

Après avoir passé quelques jours à Ballstad, à découvrir les alentours à ski et à goûter aux délices du poisson frais, le moment était venu de reprendre la route pour poursuivre l’aventure et, au bout de quelques heures de voiture, ils arrivèrent au port de Hansnes, d’où ils prirent le ferry en direction de l’île de Vannøy.

L’heure à bord du ferry passa très rapidement et, une fois arrivés à Vannøy ils rejoignirent la House of Books en voiture : un endroit agréable au milieu de nulle part, tenu par Marco Rossi, un bon ami de Lorenzo et Alice. Marco est un marin et explorateur italien qui les a accompagnés dans leur découverte des îles arctiques à bord de son bateau à voile « Cadeau », à ski et en mer.

De là, ils randonnèrent jusqu’à l’île de Vannøy, traversèrent la mer jusqu’à Kågen puis Arnøy, où ils parcoururent les montagnes environnantes de ces deux lieux incroyables à ski.
Mais la destination suivante du voyage les attendait et le moment était venu de revenir à la base, charger la voiture et reprendre la route en direction de Senja, deuxième plus grande île de Norvège, où leur ami Jørgen Wang les attendait au lodge Senja by Heart.

Suite aux chutes de neige des derniers jours, les conditions étaient bonnes et leur ont permis de profiter d’une belle journée de ski, où ils ont grimpé jusqu’à Husfjellet avant de redescendre jusqu’à Torsken, où les montagnes sont bien plus rocheuses et pointues et l’eau tellement turquoise.

Le lendemain, ils ont découvert Segla, sans doute la montagne la plus légendaire de Senja. Après une brève ascension, la vue était époustouflante et pouvoir skier sur le versant rocheux de cette montagne remarquable était incroyable.

Enfin, le dernier jour, Jørgen s’est proposé de leur montrer l’un de ses itinéraires préférés à ski et ils ont donc traversé l’île jusqu’au sommet Kvaenen.

La neige était solide et craquante, ce qui n’était pas vraiment la meilleure expérience de leur voyage, mais la beauté des paysages valait la peine.
Ils jetèrent un dernier coup d’œil au fjord long et étroit, peut-être l’un des plus beaux du voyage et repartirent en direction de Torsken pour faire leurs bagages, prendre congé de leur ami Jørgen et se reposer avant un départ matinal le lendemain.

Tout en accueillant leurs pensées, en essayant de graver la beauté de ces paysages une dernière fois dans leur esprit. En repensant à tous ces beaux moments et aux plus durs aussi, au soleil, au vent, à la chaleur et au froid, aux levers et aux couchers de soleil, aux étoiles et aux aurores boréales. En se sentant extrêmement reconnaissants de ce qu’ils ramenaient avec eux : des expériences, des émotions, des leçons.

« Nous sommes si petits dans ce monde incroyablement grand et pourtant nos actions ont des conséquences importantes. Tellement de choses dépendent de nous et des actions que nous entreprenons, il nous incombe de préserver ces environnements à la beauté unique pour les générations futures.

Un mode de vie différent est possible : un mode de vie vert, durable, futuriste, comme on veut l’appeler. Ce qui compte, c’est que nous puissions véritablement contribuer à préserver la santé de notre planète grâce à nos actions individuelles - car en fin de compte, c’est notre vie et celle des générations futures que nous contribuerons à sauver. »

Please accept marketing-cookies to watch this video.