FIND A STORE SIGN UP FOR NEWS & SALES

Fuoco / Isole Canarie

retour

Nous pouvons de nouveau voyager en dehors du continent, notre destination : les Îles Canaries. L’idée de prendre l'avion pour nos voyages ne nous enthousiasme pas et, en réalité, nous n'utilisons presque plus ce moyen de transport. Mais lorsqu'il est nécessaire pour se rendre sur un autre continent, nous faisons en sorte de compenser les émissions de CO2 en soutenant des projets dédiés à la protection de l'environnement. Le choix de ces îles pour explorer ses chaînes de montagnes et ses volcans est en effet un peu inhabituel. L'une des destinations les plus prisées des surfers est aussi la nôtre pour découvrir un environnement à l'opposé de celui de la Suisse. Avec ses montagnes et ses volcans, Fuerteventura est un lieu incroyablement attirant.

Nous entamons sa découverte par le sud, à partir de la zone du Parc naturel de Jandía. Depuis Mirador de Cofete, nous remontons vers le nord pour rejoindre Degollada de Cofete. En tournant les yeux vers l’ouest, le contraste entre la couleur de l’océan et la côte est remarquable. Nous marchons dans des environnements où les éléments de la nature libèrent toute leur force.

Nous entamons sa découverte par le sud, à partir de la zone du Parc naturel de Jandía. Depuis Mirador de Cofete, nous remontons vers le nord pour rejoindre Degollada de Cofete.

En tournant les yeux vers l’ouest, le contraste entre la couleur de l’océan et la côte est remarquable. Nous marchons dans des environnements où les éléments de la nature libèrent toute leur force. Le point de vue panoramique le plus au nord est battu par de forts vents et les nuages qui s'amoncellent sur la crête nous suggèrent de descendre dans la vallée et de nous diriger plus vers le nord.

Nous poursuivons vers la zone la plus centrale de l'île depuis la Montaña Cardón, une montagne au terrain escarpé et touché par l'érosion qui se distingue par sa forme et sa hauteur imposante (c'est l'un des sommets les plus hauts de l'île) dans le paysage plat typique de Fuerteventura, vers le belvédère astronomique de Sicasumbre. Le panorama est enchanteur et les couleurs de la terre évoquent les paysages typiques des films de science-fiction sur Mars. En général, le paysage que nous propose le monument naturel du Monte Carón est peu contrasté en matière de couleurs mais il est d’une grande beauté par ses formes géomorphologiques.

Nous nous offrons une journée de kite surf avant d'explorer l’un des lieux les plus connus de l'île, l’Arco de Las Penitas. Le parcours pour atteindre l'arche, qui se situe dans l’un des sommets du Barranco de Las Penitas, est ardu et non balisé, la température est très élevée et la fatigue pour rejoindre le sommet se fait sentir.

Après une heure environ, nous arrivons finalement à l'arche : une véritable œuvre d'art naturelle. Au fil des siècles, le vent et le sable ont sculpté la pierre. Cette arche de couleur rouge orangé qui contraste avec le bleu du ciel est mémorable.

Nous suivons notre programme et consacrons les derniers jours à la zone nord de l'île. Notre destination est Calderón Hondo. Grimper ce sommet est une expérience unique : cette zone compte plusieurs autres volcans nés il y a environ 50 000 ans. Arrivés sur la partie la plus haute du cratère, à environ 280 mètres d’altitude, la vue sur les autres volcans est impressionnante. La marche autour du cratère donne l'opportunité d’admirer le paysage de la partie nord de l'île : El Cotillo, Majanicho et Lanzarote au loin. Les roches fondues donnent une idée de la force libérée par la terre lors des éruptions qui ont créé ces structures coniques offrant aujourd'hui un paysage naturel sans égal.

Le moment est venu de rentrer sur le continent. Nous sommes heureux d’avoir vécu une expérience aussi intense dans un environnement pour nous insolite : des températures parfois très élevées, des terrains escarpés, des couleurs rouge orangé, aucune végétation et une expérience unique.

Photographies de Lorenzo Alesi et Alice Linari - Texte de Lorenzo Alesi